Retour sur la venue de Naoto Kan dans le Cotentin

Menu
Accueil à Cherbourg-en-Cotentin
Visite autour du CNPE de Flamanville
Dépôt de fleurs à la stèle « Aux irradiés inconnus »
Conférence de presse
Soirée projection du film et conférence-débat
Visite autour du CSM et de l’usine Orano

English article about the event on www.csmonitor.com

Le CRILAN et le Can-Ouest ont accueilli à la gare de Cherbourg-en-Cotentin jeudi 15 mars Naoto Kan, premier ministre du Japon au moment de la catastrophe de Fukushima.

Naoto Kan est arrivé accompagné de Tamiyoshi Tachibana, producteur exécutif du film « Le couvercle du soleil »,  d’un collaborateur, de 2 interprètes et de Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne.

La délégation a été accueillie par le président du CRILAN, les porte-parole du CAN-Ouest (Collectif Anti-Nucléaire Ouest) et des militants locaux.

Le début de l’après-midi a d’abord été consacré à une visite autour du site EDF de Flamanville. Depuis la plage du « Platé », il a pu apercevoir les cheminées des 2 réacteurs les plus anciens et la coupole du couvercle de l’EPR, aux essais en inactif . L’historique de la lutte anti-nucléaire autour de Flamanville et la Hague lui a été commentée.


Retour menu

La visite s’est poursuivie par un dépôt de fleurs à la stèle de Diélette-Flamanville « Aux irradiés inconnus » (quelquefois nommée « Aux irradiés connus et inconnus, d’ici et d’ailleurs »).

Le convoi s’est dirigé vers la porte du chantier de l’EPR, a contourné le site vers le sud, en longeant clôtures et chevaux de frise, pour s’arrêter en bordure de falaise, sur le cap, au sémaphore, où il a pu s’imprégner du magnifique paysage de la côte du Cotentin, depuis le nez de Jobourg jusqu’au cap de Carteret, en passant par celui du Rozel.

(premier plan: CNPE Flamanville, second plan: usine Orano de la Hague)

Retour menu

L’après-midi s’est poursuivi par une conférence de presse.

Retour menu

En soirée étaient organisées la projection du film « Le couvercle du soleil » (retraçant la tragédie vécue par les équipes gouvernementales japonaises impuissantes et paralysées dans leur capacité à agir face à un accident nucléaire majeur) et la conférence-débat de Naoto Kan expliquant l’impossibilité pour des gouvernants de gérer un accident nucléaire majeur, les scénarios de gestion d’accident n’étant jamais réellement adaptés, et la nécessité de sortir du nucléaire.

« Tous les accidents qui se sont produits jusqu’ici ont été dûs à des erreurs humaines. Quelque soit le niveau de sûreté de l’installation, les erreurs humaines ne sont absolument pas exclues. Il est toujours possible de faire des erreurs. La question n’est pas de savoir si un accident peut se produire. La question est de savoir quelle est l’ampleur de l’accident qui peut se produire. »

« Au Japon, la moitié de la population a failli se voir privée de son lieu de vie »

« Il faut supprimer la cause de ce risque »

(Le film diffusé pendant la soirée « Le couvercle du soleil » a été financé par Tamiyoshi Tachibana sans objectif lucratif. Les droits pour la France sont gérés par une association avec un objectif de diffusion associative pendant au moins 1 an. N’hésitez pas à contacter le CRILAN pour obtenir les informations de contact pour organiser une projection.)

Trop peu d’élus locaux, régionaux et nationaux étaient malheureusement présents lors de cette soirée pour venir saluer Naoto Kan et écouter son message.

Retour menu

La matinée du vendredi 16 mars a été consacrée à une visite extérieure du site de retraitement-extraction de plutonium d’ORANO (Ex-AREVA)
et du centre de stockage Manche (CSM-ANDRA), commentée par André Guillemette, Didier Anger et des militants présents.
Pour Naoto Kan, le site d’usine de retraitement-extraction de plutonium de Rokkasho-Mura, construite au Japon, par COGEMA-AREVA- et maintenant ORANO, qui a déjà plus de …20 ans de retard (Durabilité de l’EPR battue!) ne doit pas être mise en marche industrielle : « Le plutonium est trop dangereux pour l’avenir non seulement du Japon mais aussi pour l’ensemble de la planète. »

Cascade de la Ste Hélène,un des lieux de prélèvement de l’ACRO

Le CRILAN et la CAN-Ouest remercient l’ensemble des bénévoles (pour les tracts, pour l’organisation, pour la conférence-débat) ayant permis de faire de cet évènement un succès.
Retour menu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.