PPI Cotentin: les associations antinucléaires s’adressent aux élus de la CAC

Jeudi 27 juin avant la séance du Conseil d’agglomération du Cotentin , le CRILAN , CREPAN FNE et Greenpeace ont distribué un document à l’attention des élus de la CAC afin de les sensibiliser sur une cohérence territoriale en matière de prévention du risque nucléaire.

Il s’agit de créer un seul et unique plan particulier d’intervention ( PPI ) pour les installations nucléaires du Cotentin .

Marie Francois Lebonnois élue écologiste à la CAC a présenté aux élus les grandes lignes de ce projet qui vise une cohérence territoriale des PPI .

Dans sa réponse le Président de la CAC s’est montré favorable à cette idée qu’il entend relayer près de la Préfecture.

Cette action coordonnée des associations est le fruit du travail engagé depuis novembre 2018 au regard des actions visant a sensibiliser les élus et les citoyens (pétition en ligne) vis à vis du risque nucléaire et de l’EPR en particulier.

Opération « Chinon-Flamanville » et réunion publique « PPI Flamanville » à Valognes le 27/03

Dans le cadre de l’action CANO « Alerte aux transports de combustible » de Chinon à Flamanville, 2 actions sont organisées pour le 27/03:

  • (faux) blocage du (faux) convoi. RDV sur la place du château de Valognes à partir de 13h pour action vers 14h (fin prévue 15h)
  • réunion publique « PPI Flamanville » destinée à informer le public de Valognes et des environs sur les impacts que peuvent avoir un accident à Flamanville . Réunion organisée par le CRILAN, l’ACRO, le CREPAN-FNE, Greenpeace

« Dress code » (si possible) pour 14h : combinaison de peinture blanche (il y en aura sur place)

Voici les documents pour diffusion et mobilisation:

PPI de la centrale nucléaire de Flamanville: vers un Cotentin isolé?

La consultation publique sur le PPI de Flamanville a débuté le 26 novembre et va se poursuivre dans les mairies et sous-préfecture jusqu’au 21 décembre.  Le rayon du PPI va etre porté de 10 à 20 km. 

Le  CRILAN s’inquiète d’une carte de gendarmerie qui apparaît dans la consultation publique sur le futur PPI, plan particulier d’intervention, de la centrale nucléaire de Flamanville. On y voit un trait bleu qui traverse le Cotentin de Carentan au Havre de Saint-Germain-sur-Ay. Il s’agit d’une ligne dite « d’arrêt hermétique ». le CRILAN voudrait savoir à quoi cela correspond et se demande s’il s’agit d’une frontière destinée à isoler la population de la presqu’île du Cotentin en cas d’accident nucléaire.  Tout en déplorant l’absence de réunion publique, le CRILAN posera la question le 10 décembre lors de la réunion spéciale de la CLI qui recevra la Préfecture pour un exposé du PPI.

Quand la ligne d’arrêt hermétique devient « ligne d’accueil et d’information »

Un tour de passe passe pour ne pas désigner la ligne de démarcation nucléaire du Cotentin…

Source La Presse de la Manche du 4 12 18

Cliquer sur le lien ci dessous pour agrandir la carte

CartePrefEvacuationPM