EPR : toujours plus loin dans la fuite en avant..

   

Communiqué de Presse CRILAN du 10 Octobre 2019. Aujourdhui à l’occasion de l’Assemblée Générale de la CLI de Flamanville au cours de laquelle un point complet était fait sur le chantier de l’EPR, le CRILAN a demandé une nouvelle fois l’arrêt de ce chantier catastrophique.

Après le béton, la cuve, le fond, le couvercle, les soudures défectueuses, voici le pressuriseur et les 4 générateurs de vapeur qui s’invitent dans la longue liste des non-conformités de ce réacteur.

Tous ces éléments concernent le circuit primaire et le circuit secondaire principal: il en va de la sureté de l’installation et de la sécurité de la population.

Plus grave encore, alors que les solutions pour réparer les soudures et d’autres éléments sont encore à l’étude, on ose parler d’essais à chaud et de chargement du combustible.

Il n’est pas possible de prendre le Cotentin et le Nord-Ouest du Pays en otage avec cette bombe nucléaire en puissance, alors que tant de questions restent posées.

Le CRILAN demande expressément l’arrêt immédiat de ce chantier catastrophique dont le coût est désormais estimé à presque 13 milliards d’euros, (3,3 à l’origine).