Retour à Helsinki pour les CLI de la Manche: la politique énergétique de la Finlande

Avec plus de 5 millions d’habitants, la Finlande possède deux sites nucléaires de production d’électricité équipés chacun de deux réacteurs et qui produisent environ 30 % de l’électricité nationale. Les réacteurs ont été mis en services en 77, 79, 81 et 82.
Le gouvernement finlandais a décidé en 2003 de lancer la construction d’un cinquième réacteur de type EPR. La rencontre du 27 novembre avec le ministre du travail et du commerce a permis d’en savoir plus. 1er décembre 2019.

A l’objectif 2030, la Finlande vise 50 % d’énergies renouvelables contre 27 % aujourd’hui. Elle souhaite a disposer de beaucoup d’énergie en même temps pour faire face aux enjeux du climat nordique.

Deux nouveaux réacteurs nucléaires sont envisagés dont un cinquième sur le site de Loviisa ( sud-est) , et un sixième de technologie russe à Pyhäjoki (nord-ouest).

La politique énergétique est votée par le parlement. Le gouvernement a un intérêt pour la participation du public aux niveaux local, régional et national et organisé un grand débat au regard des projets (exemple Onkalo). Le ministère est responsable des consultations. Le mouvement antinucléaire est quasi inexistant en Finlande ( ?) mais les élus ont un droit de veto pour s’opposer à de nouvelles installations.

Le choix des constructeurs relève de la concurrence entre trois compagnies: Fortum, TVO Teollisuuden Voima Oyj (TVO), Ferrovoima.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.