Annulation des AG des 3 CLIS de juin: le CRILAN demande au Conseil Départemental de revenir sur sa position.

Dans une lettre ouverte au Président du Conseil Départemental de la Manche le CRILAN a émis une protestation au regard de l’annulation des Assemblées Générales des 3 commissions d’information près des installations nucléaires du Cotentin et qui étaient prévues en juin.

Pour notre association il est surprenant de leur appliquer le critère de 10 personnes en réunion publique en vigueur dans le cadre du déconfinement quand les offices religieux et les conseils municipaux sont autorisés à recevoir des effectifs supérieurs.

L’actualité des installations nucléaires du Cotentin ne saurait être renvoyée à la fin septembre au moment où le président de l’ASN s’inquiète d’un « recul de la rigueur dans l’exploitation des centrales » et que la centrale nucléaire EDF de Flamanville est placée sous surveillance renforcée par l’ASN,

Passant en revue les incidents techniques et les non-conformités sur Flamanville ou aussi les sujets de la saturation des piscines de la Hague ou du silo 130, le CRILAN estime que l’actualité mérite une communication directe auprès des  assemblées de la part des exploitants comme des autorités de sureté.

C’est la raison pour laquelle le CRILAN a voulu associer le Préfet, l’ASN et l’ANCLII à sa démarche.

Le CRILAN demande donc au Conseil Départemental de prendre les dispositions nécessaires pour tenir les réunions prévues, même si le format de celles-ci doit s’adapter à la situation sanitaire.

La lettre ouverte adressée au Président du Conseil Départemental de la Manche:


34 ème anniversaire douloureux à Tchernobyl

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur la pandémie de coronavirus, un incendie majeur a vu le jour le 4 avril dernier à Tchernobyl, ville ukrainienne où s’est déroulé en 1986 le pire accident nucléaire de l’histoire.

Pendant plus de dix jours, ce gigantesque incendie s’est propagé dans la zone d’exclusion de la ville, « le pire incendie jamais observé dans la région », selon Greenpeace.

Pas moins de 20 000 hectares de forêts ont brûlé ces deux dernières semaines. Une catastrophe qui a de quoi raviver de nombreuses inquiétudes, d’autant que plusieurs foyers de ces incendies concernent des secteurs très contaminés par les retombées radioactives liées à la fusion du réacteur n° 4 de la centrale en 1986.

Ces feux tout d’abord quasiment maîtrisés puis réactivés par le vent ont notamment provoqué un énorme nuage de fumée. A tel point que la capitale ukrainienne était vendredi 17 avril au premier rang des villes les plus polluées du monde !

Ces feux très actifs se sont développés notamment à 50 km autour de la centrale, puis d’autres au cœur de la zone de 30 km. D’autres encore se sont approchés à 3 km du réacteur accidenté.

Ils ont entrainé la remise en suspension dans l’atmosphère du Césium 137 accumulé dans la biomasse (mais possiblement du plutonium et du strontium 90) : une augmentation ponctuelle de plus de 700 fois de la concentration en césium137 dans l’air de la ville de Kiev située à plus de 100 kilomètres au sud de la centrale de Tchernobyl a été mesurée.

De nombreuses questions restent posées sur l’impact radiologique de ces incendies : pour les pompiers tout d’abord, les populations riveraines ensuite , pour la sureté des installations nucléaires et les entreposages des déchets dans la zone d’exclusion. Sont également interrogés les moyens de prévention et de gestion mis en œuvre pour limiter les rejets répétés de radioactivité.

Le 9 avril les autorités ukrainiennes ont d’ailleurs indiqué « les incendies à grande échelle peuvent menacer la sécurité environnementale dans la région ainsi que les installations situées dans la zone d’exclusion où sont situés les déchets radioactifs, le combustible nucléaire irradié et la centrale de Tchernobyl. »

Et en France ?

Le nuage radioactif ne s’est pas arrêté aux frontières, exactement comme lors de la catastrophe de 1986 finalement; Il a traversé toute l’ Europe , y compris la France.

Selon les estimations de de l’IRSN ces masses d’air ont atteint le territoire français aux alentours du 7 avril et sont restées 1 semaine au-dessus du territoire français avant de s’évacuer vers l’Est. Mais les niveaux de radioactivité observés seraient extrêmement faibles assure l’IRSN; ils devraient être « insignifiants et sans conséquence sur la santé ».

 Jour pour jour, 34 ans après la catastrophe de Tchernobyl, la contamination radioactive continue et les modèles de dispersion radioactive semblent les mêmes qu’en 1986.

En ce jour anniversaire, nous nous devons de rester plus que vigilants aux risques majeurs que nous fait courir le nucléaire car un accident nucléaire ne se répare pas.

Le CRILAN qui a accueilli à Cherbourg en novembre dernier Yves Lenoir Président de l’association « Enfants de Tchernobyl Belarus » pour la présentation de son  film « Tchernobyl, le jour d’après « est solidaire des  populations encore et à ce jour victimes de Tchernobyl.

En cette période de confinement le CRILAN propose la lecture du livre « La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse » deSvetlana Aleksievitch prix Nobel de littérature en 2015 pour cette œuvre de mémoire.

Monique Dupuis Membre du CA du CRILAN

34 ANS APRES L’INCENDIE DE LA FORÊT DE TCHERNOBYL RÉACTIVE LES CRAINTES ( Yves Lenoir sur Le Media)

https://www.LeMediaOfficiel/videos/230749998237917/

« Il y a énormément de radioactivité dans le sol. Chaque automne les feuilles tombent, et comme elles sont radioactives les micro-organismes du sol n’arrivent pas à les décomposer. Et cette matière végétale non décomposée est évidemment très inflammable. Et le césium qui se trouve dans les feuilles et dans l’aubier des arbres qui brûlent en partieou totalement est libérée. Et passe dans l’air, dans les fumées… »

Voir aussi:

34 ans après, la catastrophe nucléaire de Tchernobyl n’est pas terminée

https://www.sortirdunucleaire.org/34-ans-apres-la-catastrophe-nucleaire-de

15 février: Rencontrez le CRILAN lors de la Journée du Bénévole de Cherbourg

Toute la journée, les membres du CA du CRILAN seront présents sur le stand mis à leur disposition par France bénévolat.

Michel Lebonnois dédicacera son livre « Coupés du monde  » dont les droits sont offerts au profit de l’association » Nos voisins lointains » qui vient en aide à des familles de Fukushima

Une occasion de venir échanger sur les activités du CRILAN et pourquoi pas de proposer un peu de son temps libre pour du bénévolat associatif.

Un héritage empoisonné: ciné-débat à Cherbourg le 28 janvier 2020

Un héritage empoisonné: bande annonce du film

Alors qu'un siècle a suffi pour faire oublier le danger, pourtant encore réel, des rebuts de 14-18, comment croire que notre mémoire permettra de maintenir la vigilance des générations futures autour des déchets nucléaires qui resteront dangereux pour plusieurs millénaires ?"Un héritage empoisonné" est un film documentaire d'Isabelle Masson-Loodts, produit par Ambiances… asbl, Promenons-nous dans les bois (EJTlabo) et Luna Blue. Durée: 57 minutesPremière diffusion en Belgique sur La Une, RTBF, le 8 novembre 2018. Première diffusion en France sur ViàVosges, Alsace 20, Mirabelle TV & Canal 32, le 17 mars 2019 à 17h. Avant-première parisienne le 20 février à 19h, à l'EHESS. Avant-première spinalienne le 1er mars à 20h, aux Cinés Palace.Pour connaître les dates de diffusion et de projection à venir, suivez notre page Facebook!

Publiée par Un héritage empoisonné le film sur Jeudi 1 novembre 2018

Soirée dédicace le jeudi 21 novembre à Cherbourg avec Michel Lebonnois auteur de la nouvelle «Coupés du Monde »

Une fiction bientôt rattrapée par la réalité: une carte de la montée des eaux pour 2050. Hypothèse + 3-4 degrés
( source: https://coastal.climatecentral.org/map/10/-1.5123/49.3105/?theme=sea_level_rise&map_type=coastal_dem_comparison&elevation_model=coastal_dem&forecast_year=2050&pathway=rcp85&percentile=p95&return_level=return_level_1&slr_model=kopp_2014
)
La Centrale de Flamanville et Dielette entourés par les eaux….

Atomik Tour – Cherbourg du 17 au 19 février

La caravane de l’Atomik Tour passe par Cherbourg du 17 au 19 février. Le Cotentin et son cortège d’installations nucléaires civiles et militaires était évidemment une étape obligée. Le CRILAN a coordonné le programme local. 

L’ATOMIK Tour, le CRILAN, l’ACRO et le CREPAN FNE s’associent pour offrir ainsi la possibilité aux habitants du Cotentin de discuter de la France nucléaire en rencontrant des militants de Bure victimes de la répression policière et de l’acharnement judiciaire. 

Newsletter Novembre 2017

Cher(e)s ami (e)s,

Cet automne 2017 nous apporte son lot de mauvaises nouvelles auxquelles, pour la plupart, nous nous attendions. De la déclaration de Nicolas Hulot qui, s‘appuyant sur une étude de R.T.E.(!), vient d’annoncer le report de l’échéance de 2025 du pourcentage de la part du nucléaire dans la production d’énergie devenue à ses yeux incompatible avec la lutte contre le dérèglement climatique, à celle du rejet par le Conseil d’Etat du recours que nous avions déposé avec «Notre Affaire à Tous» contre le décret scélérat du 3/1/2016 autorisant les fabricants d’équipements nucléaires sous pression à déroger(!) à leurs obligations essentielles de sécurité, en passant par le procès perdu de l’« Observatoire du nucléaire» contre l’ASN, AREVA et EDF dans l’affaire de la cuve de l’EPR, les mauvais coups n’arrêtent pas de pleuvoir .

Pour lire la newsletter complète: newsletter-201711

TOUS à FLAMANVILLE, LES 1 & 2 octobre 2016 !

Un collectif d’organisations s’est créé le 17 janvier 2015 à ST Lô, à l’appel du CRILAN et  du «Collectif STOP EPR  NI à PENLY, ni ailleurs» et s’est rapidement élargi sous l’appellation :«Collectif antinucléaire Ouest» désigné par l’acronyme «CANO»

Lors de cette assemblée constitutive, il a été  notamment décidé la création d’un collectif d’associations, d’organisations et de particuliers de l’Ouest (Bretagne, Pays de Loire et Normandie) ouvert à tous ceux et celles qui partagent les valeurs, les buts et les méthodes du mouvement antinucléaire pour garantir le succès d’une mobilisation en 2016 dans la Manche.

Ce collectif:

  • a vocation à rassembler tous ceux et celles qui se reconnaissent dans le slogan adopté précédemment et qui veulent contribuer au succès collectif du projet à savoir: ARRÊT DU NUCLÉAIRE, ENERGIE DE DESTRUCTION MASSIVE ! NON à l’EPR ! NON AU RAFISTOLAGE DES VIEILLES CENTRALES !
  • repose sur l’action et l’autonomie des associations et des particuliers qui le constituent, en aucun cas il ne saurait se substituer à eux
  • a vocation à agir de manière collégiale, transparente et démocratique. Des assemblées générales seront organisées, au moins une fois par trimestre, pour poursuivre le travail de mobilisation et prendre les décisions nécessaires à l’organisation du rassemblement et d’événements en amont. (…)

http://www.can-ouest.org/

Enfants de TCHERNOBYL BELARUS

9 ans après la catastrophe de Tchernobyl, à l’invitation du CRILAN, Yves LENOIR, président de l’association« Enfants de TCHERNOBYL BELARUS » a donné une  conférence passionnante à  Flamanville, le dimanche 26 avril 2015 devant une centaine de personnes,démontrant que la catastrophe n’était malheureusement pas derrière nous..

Tchernobyl, for ever …

http://enfants-tchernobyl-belarus.org

A l’issue de la conférence, un hommage  a été rendu devant la stèle au irradiés connus et inconnus, devant le port de Diélette-Flamanville.

Pour aller plus loin :

http://leblogdejeudi.fr/tchernobyl-le-26-avril-2015-le-crilan-se-souvient/

http://leblogdejeudi.fr/le-crilan-sur-tous-les-fronts/

CONFERENCE de K. KOBAYASHI : FUKUSHIMA, 3 ans après…

F   U   K   U   S   H   I   M   A
t r o i s   a n s   a p r è s…

CONFERENCE
Samedi 19 AVRIL

15 heures

Auditorium Ecole de musique, Rue des écoles,

LES PIEUX

avec KOLIN KOBAYASHI
JOURNALISTE INDEPENDANT, écrivain et vidéaste
Secrétaire général de «Echo-Echanges ONG France-Japon»
Conseiller de la Greencoop (coopérative de consommateurs au Japon, depuis 2001), Correspondant du Days Japan à Paris.

A l’issue de la conférence, nous nous sommes rendus devant la stèle aux irradiés connus et inconnus face au port de Diélette (Flamanville)