Nucléaire et Coronavirus: la sureté nucléaire à l’épreuve du facteur humain

Alors que le virus Covid-19 stoppe les économies mondiales, plusieurs opérateurs nucléaires nationaux réfléchissent à la manière de maintenir les infrastructures sensibles et vulnérables face à la pénurie de personnel due à la maladie.

Sortir du nucléaire

https://www.sortirdunucleaire.org/Coronavirus-quel-impact-pour-les-personnes

Officiellement, EDF a tout prévu pour continuer la production d’électricité dans les centrales nucléaires malgré l’épidémie de coronavirus. Si à court terme la conduite des réacteurs ne semble pas menacée, les travailleurs sous-traitants dénoncent une prise en compte insuffisante des risques pour leur santé.

L’Usine nouvelle et Flamanville

https://www.usinenouvelle.com/article/ce-qu-edf-n-avait-pas-prevu-dans-son-plan-pandemie.N940246?fbclid=IwAR2Ca4yvYg2SP1uy5p2bS3SFinrOsF9CG7HmFhduG_hLyUtMuJtt11xMgu0

A la date du lundi 16 mars, EDF n’a du activer son plan de continuité d’activité prévu en cas de pandémie qu’à la centrales de Flamanville (Manche) en arret pour maintenance, y compris sur le chantier de l’EPR. Ce plan permet à chacun de ses sites de fonctionner avec jusqu’à 40% d’effectif en moins.

A la Hague

https://actu.fr/normandie/beaumont-hague_50041/coronavirus-orano-hague-met-larret-installations_32342507.html

“Sur le site d’Orano la Hague, toutes les activités de retraitement de combustibles nucléaires usés sont stoppées ce mardi 17 mars 2020. Les installations sont mises à l’arrêt. ” “La réception des combustibles usés d’EDF est maintenue, tout comme l’expédition des matières utilisées dans l’usine de Melox pour la fabrication de combustibles Mox”.

Coordination antinucléaire Sud Est

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post%2F2020%2F03%2F17%2FCoronavirus-%3A-comment-maintenir-le-nucleaire-sans-le-personnel&fbclid=IwAR2bLfeJkShjfpI44QJyrReBk2w0mg5P3fGxwawDa0C3LW0ZSKgCyVihpe8

Au quotidien une vingtaine de personnes réparties en sept équipes se relayant nuit et jour pilotent les réacteurs nucléaires dans chaque centrale atomique. Avec les salariés d’astreinte ce sont de 120 à 200 personnes qui sont nécessaires pour faire fonctionner chacun des 58 réacteurs nucléaires disséminés dans l’hexagone.

Reporterre : Dans les centrales nucléaires, le coronavirus inquiète les sous-traitants
Comment la filière nucléaire fait-elle face à l’épidémie de coronavirus 
? Les niveaux de production et de sûreté devraient être maintenus malgré des effectifs réduits. Mais des sous-traitants, indignés par le manque de mesures de protection, ont commencé à exercer leur droit de retrait.

https://reporterre.net/Dans-les-centrales-nucleaires-le-coronavirus-inquiete-les-sous-traitants?fbclid=IwAR3Hv1rvQdexp39MRl2HEnROFElBn0sOLNT7FV4fxjCdJaBiSgWelFiHF3c

En Angleterre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.