PPI de la Centrale de Flamanville: la préfecture présente son plan à la CLI de Flamanville

PPI de la Centrale de Flamanville: un plan lacunaire et une ligne de démarcation nucléaire qui interroge.
Photo avant la réunion avec la Prefecture organisée au Pieux à la demande des associations antinucléaires et critiques à l’attention des membres de la CLI de Flamanville. 
Cette réunion non ouverte à la Presse a été suivie par les associations et des des experts mais pas par les nombreux ELUS ( sauf 2) ..de la CLI …
Quatre réunions publiques seront organisées par la Prefecture dans le Nord Cotentin d’ici mars..
Comme quoi le CRILAN, Greenpeace et ACRO ont bien fait d’insister!! 
A la population de s’emparer de ces moments de réunion et de la consultation publique en cours des mairies du périmètre des 20km autour de Flamanville jusqu’au 21 décembre

Notre Communiqué de presse:

Communiqué de Presse

CRILAN- CLI Flamanville 10 Décembre 2018

Des travaux du Livre Blanc au nouveau PPI de la Centrale de Flamanville

Au vu de ce que nous avons appris au cours de plus de 20 réunions sur le Livre Blanc sur les Installations nucléaires du Cotentin, et à la lecture du document PPI, l’organisation préventive des secours en cas d’accident nucléaire est purement administrative, lacunaire et anxiogène.

  • Le système d’alerte par radio, TV, téléphonie portable est lacunaire
  • Les moyens de secours supposés reposent sur les maires et les enseignants : PCS (plans communaux de sauvegarde), PPMS (plans de prévention et de mise en sécurité des enfants des écoles),
  • La distribution des comprimés d’iode stable démontre une organisation incompréhensible et peu susceptible d’atteindre l’efficacité recherchée.
  • L’organisation de la chaîne de décision se révèle très administrative, probablement militaire et centralisée à Saint Lo.

Une ligne de démarcation nucléaire

A la lecture du projet de PPI de Flamanville l’impression d’être administré prévaut avec une ligne de démarcation qui coupe le Cotentin du reste de la Manche. De « ligne d’arrêt hermétique » cette ligne est devenue pudiquement une « ligne d’accueil et d’information » anxiogène.

Il a fallu l’insistance des associations environnementales antinucléaires et critiques pour que la Préfecture vienne détailler ce PPI devant la CLI de Flamanville.

Même si une consultation publique est organisée dans les mairies du périmètre de 20 Km et en sous-préfecture, aucun débat public n’est prévu contrairement à ce que nous pourrions attendre.

Nous le déplorons et continuons à exiger un large débat public large incluant l’ensemble des populations impactées, soit l’ensemble des habitants de la Manche.

Vraiment, rien ne justifie d’exposer la population du Cotentin aux risques potentiels des 3 réacteurs de Flamanville, qui plus est près d’un EPR dont on connaît les non conformités et censé fonctionner pendant 60 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.