La Hague ou les entreposages à perpétuité ?

Avis dans le cadre de l’Enquête publique sur la construction d’une nouvelle unité d’entreposage des déchets nucléaires ultimes de haute activité à vie longue sur l ‘INB 116 d’ Orano – La Hague. CRILAN, CREPAN-FNE, EELV Manche, EELV élus CAC et Région Normandie. Le 8 juillet 2019

Toujours plus d’espaces pour l’entreposage ?

La demande de construction d’une nouvelle unité d’entreposage des déchets nucléaires sur l ‘INB 116 d’ Orano- La Hague pose les questions suivantes :

1-Les capacités d’entreposage seraient atteintes en 2024, alors que l’option CIGEO à Bure ne serait au mieux opérationnelle qu ‘en 2030. Cela illustre l’impasse dans laquelle l’industrie nucléaire s’ est – elle même mise. Notons que tout est pensé comme si le stockage géologique profond était déjà décidé, alors qu’il fait l’objet d’une controverse et que le débat national sur les déchets et matières nucléaires n’est toujours pas clos

2- Le manque de capacités actuelles de la Hague résulte en grande partie du non-retour pour des raisons politiques des déchets étrangers ( HAVL) de l’Allemagne et du Japon. L’assurance donnée que ces déchets seront restitués, cache bien mal, un entreposage permanent qui s’apparente à du stockage.

Pour notre part, l’option du non retraitement avec stockage à sec en sub-surface sur les lieux de production est la meilleure solution en attendant mieux pour gérer les combustibles usés tout en constatant une accumulation démesurée de déchets nucléaires

Retraitement ou non des combustibles usés ?

Malgré le côté théoriquement satisfaisant de l’idée du retraitement, nous ne pouvons pas partager ce choix qui doit être resitué dans son contexte économique, écologique et politique.

Le retraitement isole le plutonium, dissémine des radioéléments dans l’air et la mer en contradiction avec la Convention OSPAR ; il fragilise la sécurité de tous dans un climat international tourmenté.

Le récent rapport de la Cour des comptes, rapporté par l’AFP le 4 juillet dernier insiste sur la nécessité d’« anticiper davantage les capacités de stockage », il relève également que les choix financiers actuels ne tiennent pas suffisamment compte des durées presque infinies des conséquences des choix nucléaires. Les provisions comptables indispensables à la sécurité de tous sont réputées insuffisantes.

Le nucléaire est devenu une activité ruineuse et dépassée.

Les déboires industriels de l’EPR sont malheureusement le signe indiscutable de l’aspect obsolète de la production d’électricité d’origine nucléaire. En aval la gestion des combustibles usés et l’accumulation des déchets nucléaires comme au CSM Andra démontrent une incapacité générale à assumer les responsabilités de la filière au-delà des entreposages à perpétuité.

Convaincus que la décision de l’arrêt du retraitement devait l’emporter suite au débat national PNGMDR qui s’achève le 25 septembre 2019, la construction d’une nouvelle unité d’entreposage à la Hague deviendra de facto inutile. C’est cette solution que nous préconisons.

En conclusion nous affirmons notre opposition au retraitement des déchets tel qu’il est proposé, la moins mauvaise solution étant d’abord d’entreposer les combustibles usés résultant de l’activité actuelle.

Nous émettons donc un avis négatif sur l’extension des capac ités d’entreposage HAVL de l’INB 116 à l’usine Orano de la Hague

La meilleure façon de gérer les déchets ultimes est d’éviter de les produire. Pour cette raison il faut sortir le plus vite possible du nucléaire :

• En ne démarrant plus aucun réacteur

. En cessant le retraitement qui dissémine des radioéléments, concentre les produits de fission et isole le plutonium dont on ne sait que faire.

Pour nous, associations antinucléaires membres des CLIs de la Manche, il est plus que temps de tourner le dos au nucléaire et de faire d’autres choix énergétiques pour la France.

Signé : CRILAN, CREPAN-FNE, EELV Manche, EELV Elus CAC et Région Normandie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.