Nouveaux combustibles usés, densification et nouvelles piscines à La Hague: Mayak en Cotentin non merci !

Le CRILAN s’oppose à l’overdose atomique de La Hague !

Ni densification des piscines existantes Ni nouvelle piscine !

Communique de Presse
du 13 novembre 2021

Une enquête publique pour l’autorisation de retraiter de nouveaux combustibles provenant notamment de réacteurs étrangers à l’eau lourde ou MOX est ouverte jusqu’au 17 novembre 2021.

Elle suit de près une autre enquête pour la densification des piscines C D E de la Hague pour d’accroitre de 30 % les capacités d’entreposage de combustibles usés. En appui sur des dossiers aux lignes noircies, celle-ci ne faisait que confirmer des décisions déjà prises.

Ces enquêtes ne visent qu’à conforter la filière inutile du retraitementqui se révèle une impasse technique et financièreavec son cortège de pollutions chimiques et radioactives dans l’air et dans le milieu marin.

Une telle concentration de matières radioactives les plus dangereuses sur un même site est scandaleuse d’autant qu’on nous annonce la construction de deux nouvelles piscines « centralisées » de 6500 tonnes chacune à la Hague. Déjà une concertation sur la première piscine va avoir lieu du 22 novembre 2021 au 18 février 2022.

Le CRILAN s’oppose à l’overdose atomique de La Hague qui passerait par la densification des piscines existantes, la création de nouvelles piscines et le traitement de combustibles hautement dangereux.

Pour ces raisons le CRILAN invite la population à boycotter l’enquête publique en cours et à s’opposer à ces projets dangereux pour notre région et au-delà.