Contre la projet de loi de “sécurité globale”: 1500 personnes répondent aux appels à manifestation samedi 28 novembre à Cherbourg

Monique Dupuis, André Jacques, Patrick Lafon membres du CA au rassemblement unitaire de Cherbourg

Macron franchit une nouvelle étape dans l’atteinte aux droits de l’homme et de la liberté de la presse avec sa nouvelle loi dite de « sécurité globale ».

Attentif aux violences policières et à l’acharnement judiciaire dont sont victimes depuis un bon moment les militants antinucléaires et les défenseurs de l’environnement, le CRILAN ne peut se résoudre  aux immenses conséquences de cette loi pour l’ensemble de la population ,si elle devait aboutir .  

L’heure est grave.

C’est pourquoi le CRILAN  s’est joint à  l’appel au Rassemblement  organisé l’initiative de plusieurs syndicats, partis politiques et associations :  

Les organisations devant la banderole du collectif pour les libertés publiques de Cherbourg

samedi 28 novembre à 15 H Mairie de  Cherbourg. ( cf tract joint)

Une autre manifestation à l’initiative de la CNT était organisée le même jour Place De Gaule à 14h devant le Théâtre.

Ci-dessous à télécharger :

Rendez-vous  samedi prochain à Cherbourg , Coutances, Saint-Lo et Avranches  ! Masques et respect des gestes barrières.

Illustration: de Maybeck pour les militants de Bure .

Deux liens utiles en lien avec la répression à Bure et au Carnet

https://reporterre.net/1-3-La-justice-a-massivement-surveille-les-militants-antinucleaires-de-Bure
https://reporterre.net/2-3-L-Etat-a-depense-un-million-d-euros-contre-les-antinucleaires-de-Bure
https://reporterre.net/A-Bure-l-agence-des-dechets-nucleaires-se-paie-des-gendarmes
https://reporterre.net/A-Bure-contre-le-mouvement-antinucleaire-une-justice-politique
htps://reporterre.net/Au-Carnet-des-cameras-cachees-et-illegales-pour-surveiller-des-ecologistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.