Le Procès du Nucléaire

34 activistes de Greenpeace France seront prochainement en procès à Valence pour avoir alerté sur le vieillissement des centrales nucléaires françaises.
Le 15 novembre, de 14h à 17h, une conférence en ligne, accessible à toutes et tous était proposée: voir détail ci dessous.

Au programme, 3 thèmes pour faire le procès du nucléaire et déconstruire cette fausse solution :

* Face à l’urgence climatique, peut-on encore condamner le nucléaire?
Intervenant-es :
Henri Waisman, membre du GIEC, chercheur au sein de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI) en charge des activités de recherche sur les trajectoires de développement bas-carbone
Mathilde Szuba, maître de conférence en sciences politiques, spécialiste de la justice énergétique et de la décroissance
Bernard Laponche, physicien nucléaire, docteur en économie de l’énergie

* Déchets, risques d’accident, explosion des coûts : de quoi le nucléaire est-il accusé?
Intervenant-es :
Fleur Gorre, co-autrice du podcast Le Nuage, spécialiste en gestion de crise et risques nucléaires
Eric Guéret, réalisateur des documentaires “Sécurité nucléaire : le grand mensonge” et “Déchets, le cauchemar du nucléaire”
Thierry Gadault, journaliste indépendant, auteur de “Nucléaire : danger immédiat”

* Industrie nucléaire ou activistes : qui devrait-on juger?
Intervenant-es :
Etienne Ambroselli, avocat en droit de l’environnement, avocat des opposants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo
Jon Palais, militant climat à Bizi, Alternatiba, ANV-COP21, Faucheurs de chaises
Un-e des 34 activistes de Greenpeace en procès prochainement à Valence pour avoir alerté sur le vieillissement de la centrale nucléaire du Tricastin en février 2020

Retour sur le live Facebook du 28 mai sur la centrale du Tricastin

Prolongation de la centrale du Tricastin : quels risques ?

Le dimanche 31 mai, le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) atteindra officiellement les 40 ans de fonctionnement. Mais EDF souhaite prolonger sa durée de vie jusqu'à 50 voire 60 ans. Pourtant, la centrale nucléaire composée de 4 réacteurs a connu de multiples incidents depuis sa mise en service en 1980, et de nombreux équipements comportent des défauts. Quel est l'impact de cette centrale nucléaire sur l'environnement et quels sont les risques en matière de sûreté en cas de prolongation ?

Publiée par Greenpeace France sur Jeudi 28 mai 2020

Avec la participation de Bernard Laponche et de Roland Desbordes

Le dimanche 31 mai, le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) atteindra officiellement les 40 ans de fonctionnement. Mais EDF souhaite prolonger sa durée de vie jusqu’à 50 voire 60 ans. Pourtant, la centrale nucléaire composée de 4 réacteurs a connu de multiples incidents depuis sa mise en service en 1980, et de nombreux équipements comportent des défauts. Quel est l’impact de cette centrale nucléaire sur l’environnement et quels sont les risques en matière de sûreté en cas de prolongation ?

http://www.sortirdunucleaire.org/CONFERENCE-LIVE-FACEBOOK-Prolongation-de-la