Exposition web : Les paroles des enfants de Fukushima

Le vécu de l’accident nucléaire de Fukushima Japon , les paroles des enfants a été écrit fin 2011 par Akiko Ida, ethnologue de l’enfance et de la santé. L’écrit qui relève d’un travail universitaire a été publié en 2012 . Le CRILAN va éditer le livret d’Akiko Ida illustré par Misato Yugi qui a dessiné sur la situation des enfants de Fukushima.

En contact avec Akiko Ida et Misato Yugi , le CRILAN s’est proposé de traduire les thèmes principaux de l’ouvrage en tableaux d’exposition afin de “toucher à notre sensibilité et à notre intelligence” selon l’expression d’Akiko Ida. Les panneaux ont été conçus et mis en page par un groupe de 5 personnes : Marie-Françoise, Monique, Marie-Cécile, Guy et André.

Malgré le travail accompli, il n’a pas été possible de présenter cette exposition au moment du 10 ème anniversaire de la catastrophe de Fukushima. C’est à présent chose faite en dépit du contexte sanitaire.

L’exposition a vocation a être présentée dans des lieux publics , lycées et collèges du Cotentin afin d’offrir un message pluriel sur les risques liés à un accident nucléaire et de mettre en avant les paroles des enfants.

En raison de la pandémie de Covid 19, et en attendant de pouvoir réaliser des expositions en salles, le CRILAN présente l’exposition virtuelle sur le site de l’association.

Merci pour votre intérêt et également pour vos observations et suggestions sur le Livre d’Or des commentaires en bas de page.

Françafrique et nucléaire: VisioConférence samedi 21 novembre à 18h

Organisé par Festival des Solidarités Internationales à LilleSurvie 

Évènement en lignehttps://facebook.com/surviefrance/live

🇫🇷☢ L’indépendance énergétique de la France grâce au nucléaire est un mythe. En effet, l’uranium qui alimente le nucléaire civil et militaire provient pour une large part du sous-sol africain. Dictatures, pollutions, conflits armés : la demande de ce minerai a des conséquences dramatiques dans les pays producteurs en Afrique !
☣☠️ Nous consommons toutes et tous de l’énergie et cela a un impact concret. L’extraction de l’uranium nuit à la bonne santé et au bien-être des populations locales : la pollution est invisible et s’infiltre jusque dans les nappes phréatiques.
📣 Le collectif de l’Astragale et l’association Survie invitent Raphaël Granvaud afin de présenter l’histoire de cette politique extractiviste de la France en Afrique. Cette rencontre abordera les conséquences politiques, environnementales, sanitaires et sociales de l’exploitation de l’uranium notamment au Niger🇳🇪, ou Orano (ex-Areva) est implanté depuis des décennies.
Évènement en ligne et en direct via l’adresse => https://facebook.com/surviefrance/live
Avec :
Raphaël Granvaud, auteur de :
– « Areva en Afrique – Une face cachée du nucléaire français », éditions Agone, 2012 (Nouvelle édition réactualisée en 2015).
=> https://boutique.survie.org/les…/56-areva-en-afrique.html– “Que fait l’armée française en Afrique ?”, éditions Agone, 2009
=> https://boutique.survie.org/…/55-que-fait-larmee…

Cet échange sera animé par Nicolas Charbonneau, membre de Survie Isère ainsi que du réseau sortir du nucléaire et de la CRIIRAD.

Cet événement était initialement prévu en présentiel à Lille dans le cadre du festival des solidarités internationales … merci au collectif de l’Astragale et à Survie Nord à l’origine de cette initiative soutenue par la mairie et de la fondation de Lille. Un grand MERCI aux différents partenaires bénévoles qui ont permis de maintenir cet événement en nous accompagnant pour son passage en format numérique !- – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –📢 ENSEMBLE CONTRE LA FRANCAFRIQUE !L’association @Survie s’oppose à toutes les formes d’intervention néocoloniale française en Afrique, et milite pour une refonte de notre politique étrangère sur le continent.Survie propose une analyse critique et des modalités d’actions pour exiger la fin de l’ingérence et un contrôle réel des choix politiques faits en notre nom. Elle rassemble les citoyennes et citoyens qui désirent s’informer, se mobiliser et agir au sein d’une vingtaine de groupes et de relais locaux.https://survie.org
Facebook.com/surviefrance
Twitter : @SurvieVoir moins

Le Procès du Nucléaire

34 activistes de Greenpeace France seront prochainement en procès à Valence pour avoir alerté sur le vieillissement des centrales nucléaires françaises.
Le 15 novembre, de 14h à 17h, une conférence en ligne, accessible à toutes et tous était proposée: voir détail ci dessous.

Au programme, 3 thèmes pour faire le procès du nucléaire et déconstruire cette fausse solution :

* Face à l’urgence climatique, peut-on encore condamner le nucléaire?
Intervenant-es :
Henri Waisman, membre du GIEC, chercheur au sein de l’Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI) en charge des activités de recherche sur les trajectoires de développement bas-carbone
Mathilde Szuba, maître de conférence en sciences politiques, spécialiste de la justice énergétique et de la décroissance
Bernard Laponche, physicien nucléaire, docteur en économie de l’énergie

* Déchets, risques d’accident, explosion des coûts : de quoi le nucléaire est-il accusé?
Intervenant-es :
Fleur Gorre, co-autrice du podcast Le Nuage, spécialiste en gestion de crise et risques nucléaires
Eric Guéret, réalisateur des documentaires “Sécurité nucléaire : le grand mensonge” et “Déchets, le cauchemar du nucléaire”
Thierry Gadault, journaliste indépendant, auteur de “Nucléaire : danger immédiat”

* Industrie nucléaire ou activistes : qui devrait-on juger?
Intervenant-es :
Etienne Ambroselli, avocat en droit de l’environnement, avocat des opposants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo
Jon Palais, militant climat à Bizi, Alternatiba, ANV-COP21, Faucheurs de chaises
Un-e des 34 activistes de Greenpeace en procès prochainement à Valence pour avoir alerté sur le vieillissement de la centrale nucléaire du Tricastin en février 2020

Film: Nucléaire, non merci !

ARTE Video: L’usine de traitement des déchets nucléaires de Wackersdorf.
Retour sur un épisode marquant de l’histoire du mouvement antinucléaire allemand, entre cohésion et protestation. Un long métrage maintes fois récompensé, porté par un casting applaudi.

“Dans les années 1980 en Allemagne, les chiffres du chômage augmentent dans le district du Haut-Palatinat. Aussi, son président Hans Schuierer se doit-il de proposer sans tarder des alternatives à la population. Coup de chance, les plans du gouvernement du Land de Bavière tombent à point nommé : une usine de traitement des déchets nucléaires va ouvrir dans la commune de Wackersdorf, portant ainsi l’espoir d’un boom économique qui profiterait à toute la région. Seulement, quand les protestations d’une initiative citoyenne écologique sont violemment réprimées par les autorités bavaroises, Hans Schuierer se retrouve peu à peu dans une impasse. Doit-il se cantonner à sa ligne politique, ou faire appel à son sens citoyen ? Avec ce long métrage maintes fois récompensé, porté par un casting applaudi, le réalisateur allemand Oliver Haffner met ici en scène un moment fort du mouvement antinucléaire allemand, à une époque où l’idée même d’une transition énergétique semblait encore bien lointaine.”

https://www.arte.tv/fr/videos/074479-000-A/nucleaire-non-merci/

Pour en savoir plus:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_de_retraitement_de_Wackersdorf